// CONSOMMATEUR //



  • Acteurs : Autorités juridiques et judiciaires, Acteurs scientifiques
  • Instruments :  Lois, Méthodes scientifique, Phallométrie, Castration chimique
  • Mises à l'épreuve :  en quoi l'usage d'Internet modifie notre appréhension de la catégorisation des personnes, de l'évaluation du lien entre consommation d'images et passage à l'acte, et de la prévention

 

Depuis l’arrivée des « cyber-espaces » offerts par Internet, on observe des changements chez les personnes qui commettent des sévices sexuels.

 

Non seulement on observe une demande grandissante d’individus cherchant à avoir des rapports sexuels avec des enfants, suivi de près par une offre en expansion, mais surtout le profil du consommateur et la distinction entre abuseurs et abusés devient de plus en plus problématique. Aujourd’hui, les consommateurs rajeunissent : souvent ce sont des jeunes adultes de moins de 25 ans et il n’est pas rare qu’ils soient des mineurs, « des enfants » pourrait-on dire.

D’autre part, les victimes ne sont pas toujours « forcées » à être exposées à des situations abusives : ils arrivent que ce soit elles-mêmes qui choisissent de produire et mettre en circulation sur internet des images pornographiques dont elles sont les protagonistes (c'est le problème du sexting et de sa diffusion hors de la relation initale).

            De plus, le lien entre consommation d'images et passage à l'acte est très controversé : pour certains il y a un lien, pas pour d'autres ; quand on estime qu'il y a un lien, l'effet est jugé soit positif soit négatif par différents acteurs.

               Enfin, il apparaît que la définition, la catégorisation du consommateur influence notre prise en charge de ceux ci, y compris d'un point de vue juridique, et que la thématique de la prévention y est très fortement liée.

 

Ce sont ces questions autour des comportements sexuels modifiés par la nouvelle réalité du web que nous nous posons ici : l'enjeu est bien ce l'on fait, dans tous le sens du terme, du consommateur d'images pédopornographique.